Augmenter les lèvres, les joues ou effacer les rides sont devenus une routine ; mais grâce à quelle technique?

Dans ma pratique 3 groupes d’injectables différents avec des indications d’utilisation différentes sont utilisés:

  1. L’acide hyaluronique, avec une durée de vie d’environ 6 mois et un risque de complication faible (rare cas d’inflammation ou d’allergie toujours réversible), est pour moi le meilleur matériel résorbable et celui que j’utilise le plus. Il existe de nombreux produits commercialisés, certains produits sont supérieurs en qualité (restyane, juvederm par exemple) à d’autres. Par conséquent, demandez à votre praticien quel produit il utilise.
  2. Les matériaux lentement résorbables dont les chirurgiens plastiques se méfient encore. De nombreux produits sortent chaque année des laboratoires et il n’est pas toujours facile de faire la part des choses. Le risque d’inflammation après leur injection existe et leur durée de vie longue (jusqu’à 2 ans) fait que l’inflammation pourait persister pendant tout ce laps de temps. Mais, certains de ces produits utilisés sur des milliers de cas ont démontré empiriquement leur qualité et l’on peut dorénavant les intégrer dans notre pratique. Ces produits sont en général utilisés chez des patients qui ne veulent pas revenir tout les 6 mois pour un traitement à base d’acide hyaluronique.
  3. Le lipofilling, est une technique de plus en plus utilisée en chirurgie plastique. Elle permet d’augmenter le volume (par exemple des joues, des lèvres), atténuer les dépressions (par exemple des sillons nasogéniens). On peut même dans de cas bien sélectionnés augmenter des volumes plus importants comme celui des seins.

    Les avantages majeurs du lipofilling sont:

    • utilisation du matériel biologique (comme une greffe), donc le risque de rejet ou de granulome inflammatoire est nul
    • la prise de greffe est permanente
    • la graisse donne un aspect très naturel au site traité

    Mais, il existe des désavantages à cette technique:

    • Technique nécessitant une phase de prélèvement et de préparation qui allonge le temps d’intervention.
    • le résultat est effectivement permanant mais parfois partiel et il faut avoir recours à une deuxième voire une troisième sessions de lipofilling pour obtenir un résultat satisfaisant.
    • le coût financier est plus important
  4. Matériel non résorbable synthétique. Personnellement, je n’utilise pas ce groupe de produit car le risque de rejet, d’inflammation permanente ou de migration est significatif avec les produits actuellement sur le marché. L’avenir pourrait être différent.

En conclusion, tous les produits du groupe 1 à 3 ont une place dans notre arsenal thérapeutique. Mais c’est à la suite d’une discussion et une explication précise que l’on peut opter pour l’un ou l’autre. La décision finale , comme pour tout traitement esthétique, doit se prendre en commun accord entre le chirurgien et le patient.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *