Chirurgie du nez à Genève – Rhinoplastie Témoignage

Cette intervention a pour but de corriger toute dysharmonie nasale, qu’elle consiste en une « bosse », un nez trop long, trop court, une pointe trop marquée; qu’elle soit congénitale, consécutive à un traumatisme, ou due au processus de vieillissement. Elle vise aussi, dans le même temps opératoire, à corriger d’éventuels problèmes de respiration nasale. Le but est d’obtenir un nez en harmonie avec le reste du visage, présentant des lignes plus douces et symétriques. (Le Dr Navid ALIZADEH est spécialiste dans le domaine suivant : Rhinoplastie sur le portail Estheticon.fr)

Vidéo


Les vidéos ci-dessous contiennent des informations et des notes sur nos traitements chirurgicaux du nez ou rhinoplastie. Cliquez sur l’image ci-dessous pour les visionner:


En savoir plus sur Rhinoplastie

Avant l’intervention, une étude attentive de la pyramide nasale et de ses rapports avec le reste du visage aura été faite, ainsi qu’un examen des cavités nasales. Des photographies et un bilan complémentaire seront également réalisés. L’intervention, pratiquée aussi bien chez la femme que chez l’homme, peut être effectuée dès la fin de la croissance, c’est-à-dire à partir d’environ 16 ans. Une rhinoplastie peut être réalisée isolément ou être associée, selon la nécessité, à d’autres gestes complémentaires au niveau de la face, en particulier à une génioplastie (correction du menton). En effet, le visage doit être considéré dans sa globalité afin de l’harmoniser au mieux. Habituellement, l’intervention se pratique sous anesthésie générale ou sous anesthésie locale avec sédation ou hypnosédation. Le principe est, à partir d’incisions dissimulées dans les narines, de remodeler l’os et le cartilage qui constituent l’infrastructure solide du nez et lui confèrent sa forme particulière. Lorsqu’une obstruction nasale gênant la respiration existe, elle sera traitée dans le même temps opératoire, qu’elle soit due à une déviation de la cloison ou à une hypertrophie des cornets. L’intervention dure entre 1 et 2h, selon les cas. Elle peut se pratiquer en “ambulatoire”, c’est-à-dire en hospitalisation de jour avec une sortie le jour même après quelques heures de surveillance. Les mèches dans les cavités nasales sont retirées dans les 24 à 48h. Une attelle de protection est laissée en place environ une semaine. Les fils de suture se résorbent tous seuls. Les suites sont rarement douloureuses et c’est plutôt l’impossibilité de respirer par le nez (du fait de la présence des mèches) qui constitue le principal désagrément des premiers jours. On observe, surtout au niveau des paupières, l’apparition d’un oedème (gonflement) et parfois d’ecchymoses dont l’importance et la durée sont très variables d’un individu à l’autre et sont minimisées par un traitement pré-opératoire. Il est recommandé de se reposer et de ne faire aucun effort les jours qui suivent l’intervention. Les stigmates de l’intervention vont s’atténuer progressivement, permettant le retour à une vie socio-professionnelle normale après quelques jours (10 à 20 jours selon l’ampleur des suites).