Genève toxine botulique

La toxine botulique (avec les noms commerciaux de Botox, Vistabel, Dysport et bientôt Xeomin) est une substance qui diminue la contraction des muscles en agissant au niveau de la jonction du nerf avec le muscle.

Depuis 1975, les médecins utilisent la toxine botulique pour corriger le strabisme de l’enfant, les tics du visage et les clignements incontrôlables de l’oeil.

Certaines rides du visage sont des rides d’expression provoquées par l’action des muscles sous-jacents. L’objectif essentiel de l’utilisation de la toxine botulique est d’estomper les rides et les ridules au repos, tout en conservant une mobilité suffisante pour ne pas altérer l’expression du visage. En pratique, les indications les plus classiques de la toxine botulique concernent les rides inter-sourcilières, les rides du front et les rides de la patte d’oie.

D’autres zones du visage peuvent également être améliorées grâce à la toxine botulique, comme les rides du cou, les ridules fines du visage et les plis de l’amertume. On peut également corriger une bouche tombante, et dans certain cas un nez tombant.

La toxine botulique est également un traitement de la dyshidrose (transpiration excessive) typiquement au niveau des aisselle, paume de la main, des pieds ou du scalp.

La toxine botulique consiste en une série d’injections habituellement peu douloureuses, à l’aide d’une aiguille fine. La durée du traitement est quelques minutes. Les patients peuvent reprendre leurs activités normalement après les injections.

Les résultats sont visibles entre le troisième et le septième jour. Vous êtes revu en consultation après deux semaines. Une « retouche » peut être proposée à ce moment-là pour parfaire le résultat. Au bout de quatre à six mois, l’effet s’estompe et il faut renouveler la séance. A partir de la deuxième injection, les résultats peuvent être plus durables (8 mois voire plus).

Les effets secondaires de la toxine botulique que vous devez connaître sont: Maux de tête, infection, nausée, syndromes grippaux, statisme des paupières, douleurs du visage. rougeurs de la zone injectée, paresthésie et faiblesse musculaire. Les allergies sont exceptionnelles.

Animation (en anglais- Version française à venir.)


Nos vidéos éducatives de procédure contiennent des médias d’information et des notes –
Cliquez sur l’image ci-dessous pour le regarder!