La chirurgie plastique pratiquée par des médecins non-spécialistes

Dans l’article paru dans 20 minutes Online du 8 février 2012. L’auteur reporte: “en Suisse, une opération des seins sur cinq est effectuée par un médecin non qualifié. En toute légalité.”

Il est vrai qu’aujourd’hui, la loi autorise tout médecin à pratiquer la chirurgie esthétique. Pourtant, c’est une spécialité qui exige clairement des compétences précises et une formation continue auxquels tout médecin ne peut prétendre.

Il se trouve que la Société Suisse de Chirurgie Plastique Reconstructive et Esthétique a eu récemment l’idée, à mon sens judicieuse, d’écrire une lettre à la Confédération pour demander que les compétences des chirurgiens pratiquant notre spécialité soient mieux contrôlées.

De son côté, le médecin cantonal zurichois estime que la loi actuelle est suffisante. Il rappelle que «des mesures disciplinaires peuvent toujours venir sanctionner les médecins qui font quelque chose qu’ils ne maîtrisent pas».

Cette dernière idée est selon moi injustifiable. Quand il s’agit de la santé publique, il me semble qu’il faut agir en aval des risques courus par les patients plutôt que de devoir prendre les “mesures disciplinaires” en amont. Il semblerait que l’expression “mieux vaut prévenir que guérir” ne s’applique pas à la médecine dans notre pays.

La France a de l’avance dans ce domaine. Je l’avais déjà constaté en 2010 dans ce blog (message du 16.06.2010). Le secrétariat de l’Etat à la Santé et l’Ordre des médecins sont très actifs pour contrôler la pratique médicale dans l’Hexagone. L’exemple le plus récent concerne l’utilisation par les dentistes de produits de comblements esthétiques de visage qui serait semble-t-il bientôt interdite.

Je dois malheureusement constater que la situation n’a pas beaucoup évoluée dans notre pays depuis 2010 alors que la Communauté Européenne planche sur une réglementation. En attendant une réglementation suisse plus stricte, inspirée pourquoi pas de la France ou de la CE, nous avons sur notre site internet établi une liste des critères qui permettent de choisir un spécialiste compétent en chirurgie plastique.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *