La cellulite, que faire?

On appelle vulgairement cellulite l’aspect irrégulier et inesthétique de la peau (cellulite non-infectieuse). En médecine, “celullite” est également le nom donné à une infection bactérienne des tissus graisseux sous la peau dont on ne parlera pas ici (cellulite infectieuse).

L’hypothèse la plus probable est que la celullite non-infectieuse soit causée par l’amincissement du derme (couche profonde de la peau) apparaissant avec l’âge associé à l’augmentation du dépôt de graisse sous la peau. Les travées fibreuses entre les lobules graisseux ont des connections à la peau; avec l’augmentation des dépôts graisseux ces travées sont distendues, ce qui provoquent l’aspect irrégulier en creux et bosse de la peau (aspect capitonné). L’amincissement du derme aggrave ce phénomène. Ces travées fibreuses sont surtout présentes au niveau des fesses et des cuisses où le phenomène est le plus gênant.

Le traitement de la cellulite est difficile. La lipoaspiration diminue les dépôts graisseux mais n’améliore pas l’amincissement du derme. La lipolyse permet d’obtenir les mêmes resultats que la lipoaspiration mais de manière plus limitée et moins invasive. Le drainage lymphatique peut améliorer dans certains cas l’aspect de la peau, mais pas toujours de manière irréversible. Dans les cas graves avec un excès cutané, le lift des fesses et cuisses peuvent améliorer ce problème. Mais, il faut associer ces traitements à une hygiène alimentaire et de l’exercice physique régulier.

L’endermologie, peut améliorer le drainage lymphatique et donne dans certains cas des résultats favorables, mais réversibles avec l’arrêt du traitement. La mésothérapie, permet une améloration de la texture de la peau mais cet effet est également réversible à l’arrêt du traitement. Ces deux derniers nouveaux traitements doivent encore démontrés leur efficacité à long terme. Enfin, les crèmes vendues sur le marché n’ont pour la plupart pas été le sujet d’étude scientifique et n’ont donc pas démontré leur efficacité.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *